Grime, la nouvelle tendance produite de Londres

Grime.jpg

Kanye West,  Skepta, Stormzy, Novelist et d’autres artistes de Grime aux Brit Awards de 2015. Crédit photo: The Blair List

Comme partout à travers le monde, le rap est de plus en plus diffusé sur les fréquences radio de Londres. Si Migos ou Drake semblaient accaparer le monopole de la scène musicale du rap, des artistes tels que Skepta, JME ou Giggs  y font eux aussi une entrée remarquable à l’heure actuelle. Ces rappeurs londoniens ont introduit leur propre style qui se popularise à une vitesse phénoménale: le Grime.

Apparu au début des années 2000 dans les “raves” (rassemblement autour de la musique underground) de Londres, le grime est un style musical récent qui trouve ses racines dans le “garage”, un genre de musique électronique apparu au Royaume-Uni. Nés, dans le district du Bow à Londres, les morceaux ont commencé à être diffusés sur des stations de radio illégales telles que Rinse FM (qui a obtenu sa licence en 2010), et ce sont les albums des artistes tels que Dizzee Rascal Boy in Da Corner (2003) et Wiley Treddin’ on Thin Ice (2004)  qui ont permis de rendre plus populaire ce style de musique.  

Le grime est influencé par le Reggae, le dancehall et le hip-hop américain. Mais d’après Julie Adenuga, une des présentatrices de Beats 1 Radio, les frontières deviennent vraiment floues avec le hip-hop, parce qu’ esthétiquement ce sont des styles qui se ressemblent. Aujourd’hui, le Grime a dépassé le label de « style musical » et est devenue une culture à part entière.

Les artistes paroliers rédigent des textes qui s’inspirent bien souvent de leur vécu. Les morceaux dépeignent la vie urbaine des jeunes londoniens, et plus particulièrement  de ceux issus des districts les plus pauvres de la ville.

Stormzy qui a remporté le 21 février 2018 le prix du  «meilleur album britannique» et du “meilleur artiste masculin” lors des Brit awards 2018,  illustre bien la notoriété du grime en Angleterre. Dans son album “Gang Signs & Prayer »  le rappeur a rapporté dans un interview vouloir mettre en avant les deux aspects les plus importants de sa vie : la foi et la rue.

Dans le clip Blinded by your Grace part 2, nous retrouvons sa volonté de vouloir intégrer le gospel au grime.

Ce phénomène d’outre manche, le Grime a de quoi ravir aussi bien les amateurs de hip-hop que ceux de l’électro : on retrouve le lyrisme du premier avec la vitesse et l’énergie du second.

 

Anas Tahir 

 

 

Sources:

http://www.thefader.com/2017/02/23/stormzy-gang-signs-and-prayer-track-by-track-interview

Une réflexion sur “Grime, la nouvelle tendance produite de Londres

  1. Bonjour Anas alias rédacteur du Binabi (?),

    Un petit commentaire pour te dire à quelle point j’ai aimé et partagé cette article!
    Tu m’as fait découvrir un nouvel artiste/style de musique et j’en suis vraiment contente !

    Hâte de lire un nouvel article musical,

    Johanna Muhigana

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s