2019, l’année du retour

return ghana binakuko

 

En septembre 2018, Nana Akufo-Addo, le président du Ghana a officiellement inauguré « l’année du retour » de la diaspora africaine. Lors de cette période, plusieurs évènements seront organisés afin de mettre en avant la culture africaine et plus précisément la culture ghanéenne.

Cette volonté du Ghana d’encourager la diaspora africaine a toujours été présente et ce, depuis l’indépendance du pays en 1957.

Kwame Nkrumah, le premier président du Ghana, a toujours énoncé son souhait de faciliter le retour des populations africaines sur le continent qui l’ont quitté à la suite de la traite négrière qui a forcé des millions d’hommes et femmes à faire leurs adieux à leurs terres. En effet, le Ghana fut un des endroits importants de départ de l’esclavage du 15ème au 18ème siècle. Cape Coast qui se situe au sud du pays était un des lieux où étaient rassemblés les esclaves avant de quitter le continent pour se diriger vers l’Amérique.

Du coup, le pays met tout en œuvre pour concrétiser ou susciter des envies de retour au pays. C’est donc dans ce sens et en honorant les souhaits de Kwame Nkrumah que le parlement ghanéen a rendu possible le fait de s’installer et d’accéder au travail plus aisé au Ghana. De plus, l’accès à la double nationalité ghanéenne pour les personnes d’origine ghanéenne est devenu possible à partir du début des années 2000. C’est dans cette optique que l’année du retour a été inaugurée. Lors de celle-ci, le président actuel a affirmé que la réputation panafricaine du Ghana serait entretenue durant sa présidence. De ce fait, l’année 2019 serait marquée par l’accueil chaleureux de la diaspora au sein du pays. Le projet Joseph représente cet accueil, celui-ci invite les africains qui ont été éloignés de leurs terres à revenir.

Au-delà de cela, l’année du retour promeut aussi le tourisme au Ghana sur le long terme afin que le pays devienne une destination phare et incontournable, le tourisme étant un des facteurs pouvant booster l’économie et les investissements.

Parmi les évènements organisés au mois d’avril, il y a le jaghafest qui est sensé renforcer les liens entre les peuples ghanéens et jamaïcains à travers un festival de reggae. Du 18 au 22 avril, le yenko festival a lieu et il met au-devant de la scène la culture afro-latine avec de la musique kizomba, salsa, samba et afro. Ce festival est en collaboration avec l’ambassade angolaise. Enfin, le dernier évènement du mois est le « Ghana Jamaican Homecoming Festval » qui réunit les cultures caribéennes et ghanéennes. C’est ainsi que le pays est rythmé tout au long de l’année 2019.

Leïla Koumai.

Sources :

https://www.geo.fr/histoire/le-ghana-invite-les-descendants-desclaves-et-sa-diaspora-a-rentrer-a-la-maison-194187

https://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/d%C3%A9cembre-2018-mars-2019/2019-l%E2%80%99ann%C3%A9e-du-retour-de-la-diaspora

https://visitghana.com/events/year-of-return-ghana-2019/

https://www.investigaction.net/fr/kwane-nkrumah-le-champion-de-la-cause-africaine/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s