Black Panthers Party History : Le Destin Tragique de Fred Hampton

Ce dimanche 4 décembre peut être vu comme un jour assez banal, pourtant cette date représente un événement tragique et assez méconnu : le 4 décembre 1969, le jeune leader du Black Panther Party, Fred Hampton, âgé de 21 ans seulement, du groupe de l’Illinois est assassiné, pendant son sommeil, lors d’un raid lancé par le FBI dans son domicile. Pourquoi tragique ? Le Black Panther Party va connaitre jusqu’à sa dissolution en 1982, une vague de sabotage et d’infiltration de la part du FBI (Plan COINTELPRO).

Contexte historique

Nous sommes dans les Sixties (années 60) aux États-Unis : au niveau international, la guerre froide atteint son paroxysme avec l’Union Soviétique et la guerre du Viêt-Nam s’éternise. Au niveau national, ces événements sont concomitants avec le mouvement des droits civiques lancé depuis 1954 à travers tout le pays, ainsi que de nombreuses tensions politiques, sociales et raciales entre les Blancs et les Noirs.

L’assassinat de Malcom X en 1965, les inégalités raciales et socio-économiques et les émeutes urbaines seront parmi les causes de la création d’un autre mouvement : le Black Panther Party. Il fut fondé le 15 octobre 1966 par Huey P. Newton et Bobby Seale à Oakland. Ce mouvement révolutionnaire d’inspiration marxiste-léniniste et maoïste permettait d’assurer la défense des Afro-Américains face au harcèlement des forces de l’ordre envers la communauté noire de Oakland. Le Black Panther Party va se propager à travers tout le pays et va même inclure certains mouvements « Blancs » et d’autres minorités (exemple : les Young Patriots & les Youngs Lords). La propagation de ce mouvement va créer de nombreux chapitres dans diverses villes, attirant principalement l’attention du FBI.

Fred Hampton vs FBI

Pour revenir maintenant à Fred Hampton, ce dernier vécut à Chicago depuis sa naissance en 1948. Durant sa jeunesse, il avait déjà l’âme d’un militant : en effet, il avait été leader d’un conseil de jeunesse local de la NAACP (Association nationale pour les personnes de couleur).

En 1968, ayant des aspirations communes avec le BPP, il rejoint le mouvement révolutionnaire dans lequel il va s’établir assez rapidement comme un leader charismatique et embrasant très facilement la foule à chaque discours. L’année suivante, il fonda avec le leader des Young Lords et ainsi que celui des Young Patriots Organization (José Cha Cha Jimenez et William « Preacherman » Fesperman), la Rainbow Coalition.

Cette alliance a pour but de créer un front commun face aux violences sociales entre les différentes communautés. Elle sera accompagnée d’autres mouvements politiques. Tout cela va bien évidemment inquiéter le FBI. Voyant Fred Hampton comme une menace, l’organisation va mener une politique de sabotage, de désinformation ainsi que d’infiltration afin « d’éliminer » la menace présente (plan COINTELPRO). Le FBI va faire infiltrer la garde rapprochée de Fred Hampton grâce à un homme : William O’Neal. Ce dernier en échange de ne pas être poursuivi pour avoir volé une voiture accepta d’infiltrer le cercle proche de Fred Hampton en devenant l’un de ses plus hauts gardes du corps.

La nuit tragique

La veille de son assassinat, le 3 décembre 1969, Fred Hampton, après avoir donné quelques leçons de politique à des jeunes, rentra chez lui avec d’autres camarades. Ils seront accueillis par O’Neal. Ce dernier en profitera pour dissimuler un somnifère dans la boisson de notre protagoniste. Fred Hampton s’endort, permettant à O’Neal de partir. Quelques heures plus tard, aux environs de 4h du matin, 14 hommes armés de la police de Chicago débarquent dans son logement et tuent immédiatement Mark Clark (camarade de Hampton) ainsi que Fred lui-même, alors couché inconscient dans son lit.

Conclusion

Cet événement tragique ne sera hélas qu’un épisode de la politique menée par le FBI depuis les années 50 afin de « protéger les États-Unis d’une menace potentiellement dangereuse ». Cette politique va s’avérer être très efficace et va affaiblir fortement le Black Panther Party durant la décennie suivante. Fred Hampton n’avait certes que vingt ans mais qu’aurait-il pu apporter de plus s’il n’avait pas été abattu ? Aurait-il réussi à être le précurseur d’une société juste et égale ? Malheureusement, nous ne le saurons jamais…

Curtis Duncan

Sources :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/12/06/qui-avait-peur-de-fred-hampton_5225347_3212.html

https://www.mediapart.fr/studio/documentaires/international/le-meurtre-de-fred-hampton-documentaire-requisitoire-sur-la-mort-d-un-leader-des-black-panthe

Images :

1) https://www.pinterest.com/pin/657384876845487720/visual-search/?imageSignature=38cfa822bb38d9e94e62c687dda2c743

2) https://en.wikipedia.org/wiki/File:Bpp_logo.PNG

3) https://www.linflux.com/breve/le-4-decembre-1969-fred-hampton-meurt-assassine/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s